Cinq films ont mis la table pour le joyeux festin du sixième, c’est-à-dire The Avengers. En effet, depuis l’apparition de Samuel L. Jackson, alias Nick Fury, dans une scène postgénérique du premier Iron Man en 2008, les quatre films qui ont suivi ont simplement servi à nous introduire le reste de l’équipe : Thor, Captain America, Black Widow, Hawkeye et à nous ré-introduire Hulk. Chacun de ces films a connu un succès commercial et même critique (du moins en général), alors le scénariste et réalisateur Joss Whedon avait beaucoup de poids sur les épaules afin de livrer un film qui était pour plaire à tous les fans de chaque super héros présent dans The Avengers. Il faut croire que le créateur de Buffy the Vampire Slayer travaille bien sous la pression, car il a réussi à faire un film de super héros intelligent, drôle et bien évidemment bourré d’action.

La force première du film  repose sur le fait que chacun des personnages est sur le même pied d’égalité : aucun ne vole la vedette à un autre et ce même si chacun à une forte personnalité et qu’ils veulent tous faire à leur tête au départ. Le scénario exploite donc l’aspect qu’ils aient tous un fort égo de façon humoristique sans trop tomber dans la comédie et sans perdre de vue que la planète terre est en danger. Danger manigancé par le vilain Loki (le demi-frère de Thor) qui est juste assez méchant et mégalomane pour faire face à six ennemis surpuissants. Les interprétations des personnages principaux sont aussi fortes et intéressantes que les personnages eux-mêmes, ce qui renforce l’unité du film.

De plus l’intrigue est totalement plausible et crédible pourvu que l’on veuille bien croire aux super héros et aux menaces intergalactiques. Justement elle ne s’éparpille pas dans plusieurs directions comme c’est souvent le cas dans les films avec plusieurs protagonistes. C’est simple, un méchant dieu veut asservir la terre avec l’aide de créatures extra-terrestres et seule une pognée d’hommes (et une femme) peut anéantir ses plans machiavéliques. L’interaction entre les divers personnages héroïques était suffisamment étoffée pour remplir le film, sans pour autant y ajouter des longueurs.

Les scènes d’actions étaient tout aussi époustouflantes les unes que les autres et elles nous tenaient en haleine. Et chose très importante, elles ne nous ont pas toutes été dévoilées dans les multiples bandes-annonces que nous avons pu voir depuis quelques mois. Pour moi le bémol des scènes d’actions a été la technologie 3D (j’admets que je commence à être vendu à la 3D), mais cette fois-ci j’ai eu l’impression qu’elle n’amenait pas grand-chose sauf un peu de confusion dans les enchainements de plans trop rapide. Peut-être parce que le film a été tourné de manière conventionnelle et qu’il a été convertir en 3D durant la postproduction?

Il est certain que The Avengers aura une suite, puisque le film a récupéré au complet son budget de production en une fin de semaine seulement, mais les fans des super héros de Marvel devront patienter encore un bout de temps avant de revoir à nouveau l’équipe des vengeurs réunie au grand écran. Puisque les studios devraient sortir avant: Iron Man 3, Thor 2, Capitain America 2 et possiblement un autre Hulk et un film sur la jeunesse de Nick Fury avant de produire une suite à The Avengers. Selon moi les suites des différentes franchises individuelles devront être béton pour nous faire oublier ce parfait blockbuster de cet été. En plus, The Avengers met la barre très haute pour les deux autres films de super héros de la saison : The Amazing Spider-Man et The Dark Knight Rises.

Pier-Hugues Madore

Commentaires