Author Archive
Toni Erdmann - La folie en héritage

Toni Erdmann – La folie en héritage

J’ai un triste aveu à faire. Bien que j’estime les esprits idéalistes par-dessus tout, mon caractère tourmenté a toujours fait de moi un sombre personnage. Mes flancs sont plutôt résistants à l’espérance. À ceux qui voient le bon dans toute chose, je réponds souvent qu’ils n’ont pas regardé assez attentivement. À ceux qui me taxent...
Silence - Ce doute qui hurle à tout rompre

Silence – Ce doute qui hurle à tout rompre

Le jeu de confiance est amusant si l’on joue avec un partenaire que l’on connait bien. On se laisse tomber par derrière et il y a soudain deux possibles : être attrapé ou tomber par terre. Tomber signifie généralement que l’on a eu tort de faire confiance à notre partenaire. La foi montre une troisième voie...
Les meilleurs films de 2016 - Les choix de Jeffrey

Les meilleurs films de 2016 – Les choix de Jeffrey

Voici mon palmarès (Top 10) de l’année 2016. Rappelons que le choix est limité aux films distribués dans la ville de Québec en 2016. Certains films très prometteurs et déjà distribués dans quelques salles en Amérique du Nord ne prendront pas l’affiche à Québec avant 2017 (ex : Toni Erdmann, Silence, Sieranevada). De même, plusieurs films figurant...
Hacksaw Ridge - Dure transcendance

Hacksaw Ridge – Dure transcendance

En 1942, Desmond Doss s’engage dans l’armée afin de contribuer à l’effort de guerre américain. Adventiste du septième jour, il refuse de porter une arme ou de tuer au combat en raison de ses convictions religieuses. Il désire plutôt être affecté à un poste d’infirmier secouriste. Ses choix insolites et son front d’airain laissent son...
The Neon Demon - Les yeux éblouis, le cœur béant

The Neon Demon – Les yeux éblouis, le cœur béant

Dans l’un de ses grands moments d’inspiration, Fiodor Dostoïevski nous a dit que la beauté sauverait le monde – si et seulement si elle se confondait avec la bonté. Une beauté accomplie ne cédant pas à l’orgueil nous offrirait l’ultime témoignage de la possibilité de rédemption du cœur humain. Avec son film-pamphlet sur le pouvoir...
Batman v Superman: Dawn of Justice - Dieu que c'est prétentieux!

Batman v Superman: Dawn of Justice – Dieu que c’est prétentieux!

Métropolis, 2013. La vie extraterrestre est révélée au genre humain sous la forme de Superman, un être venu d’une planète lointaine, apparemment invulnérable. Au terme de son combat avec un autre extraterrestre, un centre-ville complet est rasé et des dizaines de milliers de vies sont emportées. Le monde ne tarde pas de réagir à cet...
The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford - J'aurais voulu être un artiste

The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford – J’aurais voulu être un artiste

Le deuxième long-métrage d’Andrew Dominik, The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford (2007), constitue l’un des désastres financiers les plus importants du cinéma contemporain. Le déficit de plusieurs dizaines de millions de dollars qu’il a engendré a bien failli mettre fin à la carrière hollywoodienne de Dominik. À l’époque de sa sortie,...
Les meilleurs films de 2015 - Les choix de Jeffrey

Les meilleurs films de 2015 – Les choix de Jeffrey

Voici mon palmarès (Top 10) des films distribués dans la ville de Québec en 2015. Hormis les films en 1ière et en 10ième positions, tous sont actuellement disponibles en DVD/Blu-ray. Mentions honorables : Spotlight, Journal d’une femme de chambre, La chambre bleue Aveu de culpabilité : les films suivants auraient pu percer mon palmarès si je les...
Andrew Dominik - L'espion qui venait d'Australie

Andrew Dominik – L’espion qui venait d’Australie

« I’m living in America, and in America you’re on your own. America’s not a country. It’s just a business. Now fuckin’ pay me. » – Jackie Cogan, Killing Them Softly De son propre aveu, Andrew Dominik est fasciné par l’Amérique. Cette obsession l’a conduit vers les sentiers les plus fréquentés du cinéma américain; notamment,...
Trois souvenirs de ma jeunesse - Quand la fiction dépasse la réalité

Trois souvenirs de ma jeunesse – Quand la fiction dépasse la réalité

Arnaud Desplechin est un artiste méconnu. Il est également l’un des plus grands cinéastes œuvrant aujourd’hui. En tant que tel, il sait fort bien s’accommoder de ses propres contradictions. Son penchant pour l’aspérité et la fragmentation n’altère en rien l’intérêt qu’évoquent ses histoires. Son curieux métissage des genres et des styles ne l’empêche pas de...
Mission: Impossible - Rogue Nation - Votre mission, si toutefois vous l'acceptez, est de raconter une histoire

Mission: Impossible – Rogue Nation – Votre mission, si toutefois vous l’acceptez, est de raconter une histoire

L’insistance de certains cinéphiles d’allégeance « auteuriste » à rechigner toute production d’ascendance américaine inspire la perplexité. Il faut toutefois reconnaître que sans ces porte-étendards de la consommation culturelle responsable, nous serions dépourvus des réflexes nécessaires à l’appréciation du vrai cinéma; à savoir, les productions étrangères, à faible budget (qui a dit que l’argent était...
Sommeil d'hiver - L'enfer est pavé de bonnes intentions

Sommeil d’hiver – L’enfer est pavé de bonnes intentions

Palme d’or à l’édition 2014 du Festival de Cannes, Sommeil d’hiver est sans contredit une œuvre héritière du théâtre tchékhovien. En plus de poser un regard sans complaisance sur le cœur humain, le film est porteur d’une vérité incontournable et perpétuelle : l’unique obstacle séparant l’homme de sa grandeur est l’homme lui-même. Au cœur d’un désert...